Aux dernières nouvelles, le site de Pratick Bruel a formidablement bien résisté aux assauts de la puissant Pokerstars en se positionnant leader du marché français ; pari qui était loin d’être gagné à l’ouverture du marché français tant la puissante machine marketing du leader mondial du poker en ligne était imposante avec des recrues de choix comme Chabal en plus des membre pro de léquipe Pokerstars comme Negreanu.

Mais Winamax a su développer un génie marketing pour se démarquer de ses concurrents avec notamment son Sunday Surprise, ses Expressos, qui ont d’ailleurs été copié par la room concurrente.

Et le charisme de Bruel a permis de convaincre certains fidèles. On trouve encore quelques bons deals pour les nouveau joueurs comme ce parrainage Winamax proposé par Poker Magazine.

Le site reste toujours au top pour les qualifications pour les tournois majeurs tels que les WSOP ou les EPT.

Malgré la débâcle du secteur du gambling en France, Winamax a su tirer tirer son épingle du jeu et a su se maintenir à flot envers et contre tout.

Voici 8 de mes anecdotes. Retrouvez pour chaque histoire si c’est de l’info ou de l’intox, et le premier joueur qui trouvera les 8 bonnes réponses (sur le mur Facebook) recevra un ticket Speed For Cash à 25€ à utiliser sur BarrierePoker.fr !

1/  Depuis mon interview à Macau suite à ma victoire à l’APT Macau en 2009 et ce fameux « I don’t speak English », voilà 3 ans que je prends 10 heures de cours d’anglais par mois.

2/ A la table de JC Tran pendant 2 jours durant l’APT Macau, nous allons disputer plusieurs coup et un fera beaucoup de bruit au sens propre et figuré… alors que nous sommes à la bulle, j’envoie une énorme sacoche river et pris par le stress, je laisse échapper un pet qui raisonne dans une partie de la salle jusqu’à faire perdre la poker face de l’Américain.

3/ Je suis à l’aéroport CDG direction Vegas et juste avant le décollage, je décide de m’acheter un sandwich. Après quelques minutes, je me rends compte que j’ai oublié ma carte bancaire et que dans 12 heures, je serai à l’autre bout du monde avec 0$ sur moi

4/ J’ai déjà fait un ITM depuis que je suis sponsorisé Team Pro BarrierePoker.fr lors d’un Main Event du Barrière Poker Tour (BPT).

5/ Alors que j’ai 66 en main en Heads Up cash game 10/20 sur un board A66-8-3 , mon adversaire fait tapis river pour 1390€. Dans la précipitation, je me trompe et click sur « fold ». J’ai tellement hurlé par la suite que mon voisin a frappé à ma porte 5 minutes après pensant que j’égorgeais une truie dans mon salon.

6/ Nous sommes en demi-finale du tournoi 6-max des WSOPE. C’est la quatrième fois que je 3-bet Phil Hellmuth et je le sens agacé. Nous partons en break et je me rends aux toilettes. Lui aussi qui en profite pour me glisser dans le coin de l’oreille qu’au prochain 3-bet de ma part, ma fête sera avancée de quelques mois !

7/ Le heads up du WPT Amnéville va commencer et je m’avance vers mon adversaire (qualifié Internet pour une modique somme) afin de lui proposer un deal sachant qu’il y a 156.000€ d’écart entre les deux places. Il me répond par un simple « non merci » !

8/ Vegas 2012. Je vais en boite de nuit avec des amis et le videur a décidé que je ne rentrerai pas aussi facilement que ça. En effet, il est persuadé que je n’ai pas 21 ans et que mon passeport est faux ! Je vais donc perdre pas mal de temps avec un mini interrogatoire pendant que mon passeport est trifouillé dans tous les sens. Il comprend finalement que je suis bien le vrai Adrien Allain et que les magnums d’eau vont couler à flot ce soir !